Le mot du Président

Chers confrères, chers artisans,

Comme évoqué lors de mes messages précédents, je vous rappelle plus que jamais l’intérêt de la profession, votre intérêt, d’être unis et fort face au nouveau paysage économique de la profession. C’est pour ces raisons que nous devons penser à l’avenir et prévoir l’évolution de nos commerces de demain. C’est grâce à votre mobilisation, votre implication, et vos réflexions que nous pourrons continuer à représenter l’artisanat efficacement.

Voici quelques projections pour 2019.

Avec la faculté des métiers et deux artisans rennais, nous avons décidé d’être le relais de jeunes en « souffrance » dans leur entreprise. Trop d’apprentis se plaignent des conditions de travail, des heures supplémentaires non rémunérées, du manque de respect... Il faut que cela cesse. Je ne peux cautionner l’attitude de certains confrères, et ainsi compromettre le sérieux et l’implication dans la passation des compétences  des autres, face aux institutions, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, la Préfecture, la DIRECCTE.

Nous avons rencontré récemment cette dernière. Ils nous ont alerté sur le résultat de leurs contrôles intervenus fin août dans le département. Pour répondre au mieux de notre utilité et de l’étroite collaboration que nous avons avec cette institution nous avons décidé de créer une rencontre.

C’est fin avril 2019, lors de notre prochaine Assemblée Générale, que la DIRECCTE nous sensibilisera sur deux sujets : la réforme de l’apprentissage et comment mieux accueillir les apprentis dans nos établissements. Ainsi nous éviterons, je l’espère, des contrôles plus sévères de leur part.

Je tiens également à féliciter tout le personnel de vente et plus particulièrement les patronnes qui sont au quotidien l’intermédiaire entre la production et les désirs des clients, et qui sont loin de faire 35h semaine.

L’un de nos projets est l’organisation du concours « Meilleur Jeune Boulanger » départemental. Le ou la sélectionné(e) concourra face à ses homologue des départements voisins pour le titre national des MJB à l’automne 2019, à Paris, lors de la Semaine de l’Excellence. J’encourage de tout cœur les artisans à former nos jeunes qui choisissent ce beau métier.

Comme annoncé en début d’année, la Fédération 35 n’a pas été présente à la Foire International de Rennes en mars dernier. Le Conseil d’Administration a souhaité donner un nouveau visage, un nouveau souffle, à cet événement. Nous avons le plaisir de vous annoncer notre participation à la Foire Internationale 2019 sur un stand entièrement neuf et repensé, autant dans sa présentation que dans son organisation. Nous travaillons pour représenter au mieux notre métier de boulanger viennoisier. Nous accueillerons sur le stand des jeunes en formation, en production et en vente, et redonnerons un coup de jeune face aux nombreux visiteurs.

La fermeture hebdomadaire préoccupe chacun d’entre nous. Certains en souffrent et certains s’organisent pour parer à cette nouvelle réglementation. Il est compliqué de satisfaire l’ensemble des représentants chef d’entreprise indépendants que vous êtes. Je disais plus haut que le paysage économique de la profession change, on s’en rend compte tous les jours.

C’est la raison pour laquelle, je renouvelle mon souhait de vous voir plus nombreux à chaque réunion que nous vous proposons, afin de construire ensemble la boulangerie artisanale de demain dans notre département.

De nombreux projets sont à l’étude, tels que :

  • la création d’une appellation propre à la boulangerie artisanale bretonne
  • la création d’une base de données des apprentis sortant du cycle scolaire
  • la poursuite de la création de la centrale d’achat (C3AO)
  • la participation, en mars 2019, à la Foire Internationale de Rennes où nous organiserons deux concours. Celui du pain décoré « apprenti » et celui du meilleur croissant au beurre courbé

Nous organiserons aussi le concours de la meilleure baguette de tradition française, en mai.

Je vous précise à ce sujet que la Confédération Nationale de la Boulangerie Pâtisserie Française, présidée par D. Anract souhaite voir intégrer la baguette de tradition Française au patrimoine de l’Unesco. C’est un beau projet qui permet de valoriser notre savoir-faire national auprès du grand public et à l’international.

Le Conseil d’Administration se joint à moi pour vous souhaiter de bonnes préparations de fêtes de fin d’année et une très belle année 2019.

Jean-Maurice Monnier

« Un état d’esprit positif t’aide non seulement à imaginer ce que tu veux être, mais t’aide aussi à le devenir. »
Wally Amos

Le 8 décembre 2018.